La Terre de Diatomée : un Anti-Puce Naturel

Chat sur sa couverture traitement anti-puce terre de diatomée

Connaissez-vous la terre de diatomée ? Cet anti-puce naturel pour chat et chien, respectueux de la Nature et de l’Environnement, est d'une efficacité remarquable… Mais cette poudre réserve aussi d’autres surprises ! C’est un véritable atout pour votre maison à différents égards. Voyons quelles sont ses origines et comment l’utiliser !

D’où vient la terre de diatomée ?

Les diatomées sont des micro-algues pourvues d’une carapace siliceuse. Elles existent depuis des millions d’années (elles sont apparues à l’ère du Crétacée), et poussent aussi bien en eaux douces qu’en milieu marin. La terre de diatomée, un anti-puce naturel et un cadeau de la nature qui nous vient de loin dans le temps...

La terre de diatomée correspond à des fossiles de ces micro-algues, qui sont aujourd’hui extraits dans des carrières où ces vestiges abondent. Elle se présente sous forme de poudre et est utilisée depuis des millénaires comme insecticide naturel. Son action est purement mécanique : elle agit comme une multitude de brisures de verres qui blessent les insectes, les déshydratent du fait de son caractère poudreux… En somme, il s’agit d’une arme redoutable !

Pour autant, elle n’est pas dangereuse pour les humains, ni pour les animaux de compagnie. Nos gabarits, bien trop conséquents, échappent au pouvoir coupant de la terre de diatomée. Cette innocuité en fait un insecticide écologique idéal pour la maison.

On peut notamment s’en servir comme traitement naturel contre les puces du chat et du chien… et pour bien d’autres choses encore !

Utiliser la terre de diatomée comme anti-puce naturel

Il est courant de s’écrier que « le chat a des puces !». En fait, la réalité est quelque peu différente. C’est avant tout chez vous que les puces habitent. Elles se reproduisent à une vitesse incroyable tout particulièrement lors des grandes chaleurs. Ces petites bêtes lucifuges (qui fuient la lumière) apprécient les recoins sombres de nos habitations : sous les plinthes, entre les lattes du parquet, entre les plis du canapé… voilà où elles passent le plus clair de leur temps ; elles ne montent généralement sur votre animal de compagnie que pour aller se restaurer ! En conséquence, il est crucial de traiter votre chat ou votre chien, mais aussi les lieux où les puces sont susceptibles d’avoir élu domicile.

Pour commencer, vous pouvez soulager votre compagnon à poil en le frictionnant de terre de diatomée. Caressez-le et massez-le de manière à répandre la substance sur une bonne partie du pelage. En outre, les chats apprécient bien davantage ce procédé que les traitements anti-puces chimiques, dont l’odeur âcre a tendance à les rendre suspicieux ! Répétez l’opération tous les deux ou trois jours pendant une durée de trois semaines. Les inopportunes auront une bien mauvaise surprise en allant se sustenter !

Ensuite, traiter l’environnement est décisif pour éradiquer tout l’ensemble de la colonie. On ne sait jamais combien d’œufs s’y trouvent, et ceux-ci peuvent se conserver des mois durant avant d’éclore, surtout en période hivernale… ! Aussi, on insistera particulièrement sur les fentes du parquet, le dessous des plinthes et les plis horizontaux du canapé. Certaines personnes rapportent d’ailleurs avoir réussi à éliminer les puces de leur maison en optant pour une solution radicale : vitrifier leur parquet ou colmater le dessous des plinthes à l’aide de silicone. On peut obtenir le même résultat plus simplement, en répandant de la terre de diatomée dans tous ces interstices à l’aide d’un balai.

Il ne faut pas non plus hésiter à en déposer sur les lieux de couchage de l’animal. De plus, l’un des avantages non négligeables de la terre de diatomée est sa durée d’action. Tant qu’elle sera présente là où vous l’avez laissée, les insectes continueront de s’y retrouver piégés.

Un anti-puce, mais aussi un insecticide de grande envergure et un excellent nettoyant !

L’efficacité de la terre de diatomée comme insecticide naturel ne se limite pas aux puces du chat et du chien. On peut y avoir recours face à de très nombreux parasites : les tiques, les punaises de lit, et toutes sortes d’insectes rampants. Versez une traînée de cette poudre sur les lieux de passage des petites bêtes que vous avez repérés (autour du lit, sur le seuil des fenêtres ou portes-fenêtres, etc.). À noter, si vous avez des poules dans votre jardin, que la terre de diatomée représente également  LA solution radicale contre les poux rouges ! Saupoudrez-en sous la paille du poulailler ainsi que sur les perchoirs. Effet garanti tout en préservant la santé des gallinacés.

La terre de diatomée possède également un fort pouvoir absorbant d’humidité, un peu à l’instar du bicarbonate de soude. Vous pouvez donc l’utiliser pour désodoriser vos chaussures d’été imprégnées de sueur ou bien la litière du chat. Pensez aussi à en mettre sur les tâches de liquides fraîchement renversés sur le canapé ou sur le sol.

Par ailleurs, en confectionnant une pâte à partir de terre de diatomée et d’eau, on obtient un excellent nettoyant pour les bijoux ou l’argenterie, sans risque de rayures.

Cependant, quelques précautions sont à prendre lors de l’usage de cette poudre. D’abord, il faut savoir qu’elle est très volatile au moment de l’épandage (bien qu’elle s’agglomère sagement une fois atterrie au sol). Il convient donc de porter un masque et éventuellement des gants lorsqu’on l’utilise en grandes quantités afin de limiter les risques d’irritation des voies respiratoires. Ensuite, concernant l’usage comme insecticide, évitez de la mouiller, sous peine de la ramollir et de lui faire perdre ainsi son efficacité.

Pour la retirer, on peut utiliser une serpillière ou un chiffon humides, ou bien l’aspirateur.

Et voilà ! Vous savez à présent comment enlever les puces d’un chat ou d’un chien naturellement, mais aussi comment profiter d’autres fonctions intéressantes de la terre de diatomée dans le cadre d’une démarche zéro déchet. Découvrez ici cette poudre aux multiples effets !

terre de diatomée tube

1 commentaire

  • enfin quelque chose d’utile

    annette COZIC

Laisser un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être publiés